Papier, crayon … euréka !

Vous avez une problématique plus ou moins complexe et vous manquez de temps ? Vous avez besoin d’une vision plus claire des paramètres à explorer ?
Vous avez un outil magique au bout des doigts et vous l’ignorez…

Tentez l’aventure Mind Map, une technique de cartographie des idées très puissante. Une feuille de papier et des crayons, à vous de jouer !

Comment ?

1. Munissez-vous d’une feuille de papier blanche et de quelques crayons ou feutres de couleur.

2. Positionnez la feuille en format paysage.

3. Ecrivez soigneusement au centre le sujet de votre réflexion.

Ex : « Que pourrais-je faire pour… »

Le type de question est important car il ne s’agit pas d’analyser de façon binaire le pour ou le contre des options possibles mais d’élargir le champ de votre réflexion.

Imaginons que vous êtes en charge de recrutement. Posons le sujet suivant : Comment pourrais-je faire pour «  Améliorer le processus de recrutement ».
Nous allons créer autour de ce sujet un centre un peu vaporeux à la façon d’un nuage.

1ameliorerprocessusrecrutement

4. Plusieurs méthodes sont ensuite possibles

 4.1 Méthode de lâcher prise

Dessinez une sorte de soleil autour du centre en créant des branches courtes.
Notez une idée (1 seul mot) par rayon (ou branche) en laissant de l’espace entre les branches. Créez des sous-branches pour développer vos idées en gardant la règle d’un seul mot par sous-branche. Laissez venir l’afflux naturel des idées, sans chercher de méthode particulière.

2recrutement

Ajoutez si vous le souhaitez des pictos, des couleurs car ces éléments visuels nous aident à saisir des émotions.
Pratiquez ensuite l’incubation. Laissez reposer votre carte 24h ou 48h et reprenez-là soit à partir d’une nouvelle page blanche sans regarder la 1ère, soit en la complétant. Vous pouvez aussi vous y pencher à plusieurs, ce qui permettra de compléter largement le spectre.

Avec cette méthode nous exploitons pleinement nos facultés mentales en alternant moments de détente et moments de réflexion intense.

 4.2. Créer une carte déjà structurée

Utilisez un mode de questionnement qui peut s’adapter à tous les sujets comme le QQOQCCPP

Exemple :

2recrutementqqoqccpp
Vous pouvez également utiliser la technique dite des 6 Chapeaux d’E. de Bono, (cf. ouvrage 6 chapeaux pour penser).

3recrutement6chapeaux

Il s’agit dans ces processus d’assimiler l’ensemble des informations disponibles concernant notre problématique et des points à améliorer. Nous laissons aussi du temps à notre cerveau pour créer des associations entre les idées et du temps pour en produire de nouvelles.

Une astuce : laissez des branches vides, car elles permettent à nos esprits de continuer à réfléchir.

4.3 Ces méthodes vous semblent  trop classiques, testez l’inversion !

Cette technique appelée la défectuologie ou l’opposé du contraire est très puissante.

Exemple avec la question : Comment faire pour rater complètement nos recrutements ? Comment faire pour que nos recrutements soient catastrophiques ?

Au départ notez toutes vos idées, même les plus farfelues.

4recrutementrater

Puis créez des thématiques en majuscules.

Regroupez les idées par thèmes et remettez ces mêmes idées en positif. Ajoutez ensuite de la couleur…

5recrutementreussir

Quelle que soit la technique que vous emploierez, seul ou à plusieurs, vous constaterez que le processus de coucher vos pensées sur papier sans clavier vous apportera de lui-même la solution. Le cerveau a besoin de VOIR l’ensemble des données et de passer par l’émotion pour éclairer la  réflexion et aider la prise de décision (voir sur ce sujet l’article de Catherine Allain – lien ici.)

En conclusion, rappelons-nous avec Publius Syrius que «  Le temps de la réflexion est une économie de temps ».

Alors, usez et abusez de feuilles de papier et de crayons, vous gagnerez du temps !!