Le manager, acteur capital de la communication interne

Une communication interne efficiente et pérenne reste souvent difficile à mettre en œuvre. Aujourd’hui, au-delà des outils traditionnels (intranet, blog, journal interne, newsletter, affichage etc…), le RSE (Réseau social d’entreprise) facilite la circulation d’informations, l’accélère, la centralise. Reste que les Managers doivent être les relais efficaces de l’information voire les animateurs de cette communication.

Ce sont bien les Managers qui, au quotidien comme en période de changement et de mutation, cadrent l’information, lui donnent du fond, du sens pour en retirer les bénéfices attendus :
  • Créer une culture d’entreprise et une ambiance de travail plus conviviale
  • Renforcer le sentiment d’appartenance, mettre en valeur les actions de chacun
  • Stimuler l’expression d’idées nouvelles
  • Mieux comprendre  la stratégie pour adhérer aux objectifs
  • Optimiser la compréhension et la collaboration entre les services
  • Amoindrir les tensions dans les rapports de force et favoriser un climat social plus serein
Comment le faire ? Via 4 missions essentielles :
  • INFORMER : la circulation d’informations (Wiki, calendrier, blog, mail…) est vitale, elle est au cœur de l’entreprise. Elle porte tant sur la vie professionnelle, la vie sociale et collective au quotidien que sur les objectifs de l’entreprise et son avenir. Dans le 1er cas, le Manager doit être celui qui fixe ou valide que les règles d’alimentation et d’utilisation des différents outils collaboratifs sont bien respectées. Dans le 2nd cas, c’est lui qui doit s’assurer que l’information est suffisamment claire et précise pour être comprise par tous. C’est lui qui assure l’équilibre entre « sur » et « sous » information. C’est lui qui informe dans le bon tempo pour éviter les rumeurs qui se nourrissent d’informations « fuitées » et non-officielles difficiles à contrer ensuite. C’est encore lui qui va transformer l’information brute en plans d’actions individuels et collectifs.
  • FEDERER : c’est l’adhésion de tous à des objectifs partagés et à des valeurs communes. La fédération se traduit par un esprit de groupe et de solidarité collective. Le projet d’entreprise, la charte de valeurs ou le code d’éthique, l’histoire de l’entreprise et de ses dirigeants, etc. sont les vecteurs d’une communication fédératrice. Celle-ci ne peut être complète et réussie sans un référentiel ou des règles de management établies et respectées. Le Manager doit ici être exemplaire dans leur application au quotidien.
  • IMPLIQUER : l’implication traduit l’engagement personnel au service de l’entreprise et de ses objectifs. Elle permet à chacun d’être acteur de l’entreprise, d’être reconnu et de mobiliser toutes les compétences. Au-delà de toute concertation factice, c’est au Manager de permettre aux collaborateurs d’apporter, non seulement dans leur domaine, leurs expériences et leurs propositions. Une communication qui s’appuie sur une démarche collaborative conduit à une posture orientée vers la résolution de problèmes, à une meilleure compréhension des objectifs et des obstacles à surmonter, à une meilleure adhésion à la stratégie. Au Manager de créer des groupes de travail, d’aller chercher les ressources, de mobiliser les énergies, d’amener à produire ensemble et de mettre en valeur les résultats.
  • CRÉER DU LIEN : les moments de convivialité sont le fondement de la construction d’un bon climat relationnel entre personnes qui appartiennent à des métiers, des fonctions ou des sites différents. Chacun individuellement a besoin de lien social et ne peut sans rapport humain donner le meilleur. Si la communication formelle est efficace, la communication informelle est particulièrement positive pour dynamiser la circulation d’informations. Elle s’organise et se construit à travers des moyens comme des petits déjeuners, des séminaires, des réunions d’équipe avec des temps « off » ou activités diverses voire de simples rencontres dans le cadre d’une détente ou d’un loisir commun. C’est là encore au manager de les impulser, de mobiliser autour de ces évènements, de stimuler la participation des plus résistants et de communiquer en aval sur ces moments positifs.

 

En conclusion, la communication interne ne peut prendre sa force que si :
  • Du sens est donné à la stratégie
  • Les objectifs respectent les valeurs qu’elle véhicule
  • L’esprit d’initiative est favorisé à tous les niveaux
  • Chacun a le sentiment que son effort aboutira à un résultat visible avec la valeur ajoutée de l’équipe
  • L’ambiance de travail est positive
Dirigeants, middle-managers, managers de proximité soyez au cœur de cette communication pour l’animer et lui donner de la cohérence. A vous de dire les choses, de répondre aux interrogations, de garder les yeux et les oreilles ouvertes, de lui donner vie et substance.